Les métiers

Les métiers du verre et du cristal sont au cœur du patrimoine économique et culturel français. Ils relèvent pour la plupart du secteur des métiers d’art reconnus dans un arrêté ministériel du 24 décembre 2015. Très diverses selon les entreprises, les familles de métiers se scindent en deux : les métiers du verre à chaud et les métiers du verre à froid.

On estime couramment qu’un verrier atteint la pleine maîtrise de son savoir-faire après 10 années de pratiques, ces formations initiales ne restent qu’une étape dans son parcours de formation. Les entreprises s’attachent ainsi à organiser le développement des compétences techniques. La parfaite maîtrise du geste et de la matière permettra à certains salariés de concourir pour devenir Meilleur Ouvrier de France. Aujourd’hui, au sein des cristalleries françaises, près de 40 professionnels détiennent le titre de Meilleur Ouvrier de France.

Zoom sur quelques métiers clés de la filière :

© Benoît Tellier

Spécialiste du verre chaud, le verrier à la main met en forme la matière en fusion selon différentes techniques (cueillage, soufflage, pressage) et à l’aide d’outils comme la canne avec laquelle il prélève dans le four une boule de verre en fusion.

Le tailleur décore le verre à froid par enlèvement de matière. Il creuse sur l’objet des motifs linéaires, géométriques, des facettes, des biseaux, des diamants, à l’aide de meules de différents gabarits fixées sur des tours verticaux ou horizontaux.

© Benoît Tellier

© Benoît Tellier

Le doreur (or et autres métaux précieux comme le platine) ajoute des éléments de décoration sur le verre à l’aide de feuilles de métal posées à froid ou intégrées à chaud puis fusionnées dans la masse du verre. Il peut également appliquer des peintures à base de chlorure d’or.

Le conducteur de machine IS / de machine à verre est chargé de la surveillance du bon fonctionnement de la machine fabriquant les flacons par le procédé de pressé-soufflé ou de soufflé-soufflé. Sa mission consiste à prélever périodiquement des échantillons de flacons sur la machine afin d’en vérifier la qualité. Il assure l’entretien régulier de son outil et effectue régulièrement les réglages permettant le bon positionnement des pièces mécaniques.

©DR

© ELIQUO

Le contrôleur qualité est responsable du produit fini au regard du cahier des charges. Il vérifie et atteste de la conformité des pièces fabriquées. Même dans les entreprises les plus automatisées, son rôle est déterminant car il est le garant de la qualité de l’article. Le taux de rebut (nombre de pièces jetées / nombre de pièces fabriquées * 100) peut atteindre 60% dans certaines manufactures de cristal tant les exigences sont élevées.

D’autres métiers font appel à des savoir-faire qui font des métiers du verre et du cristal des métiers d’exception : le cueilleur, le poseur/faiseur de pieds ou de jambes, le souffleur à la canne, le verrier au chalumeau, le fileur au chalumeau, le sculpteur sur verre… Certaines verreries détiennent par ailleurs encore les compétences déployées en amont du travail à chaud comme celles détenues par les potiers qui fabriquent les four à pots, les moulistes ou encore les fondeurs qui préparent la composition qui sera enfournée.